HEDGE FUNDS JPMorgan Chase rafle la mise

le 08/04/2010 L'AGEFI Hebdo

Les Américains en tête

Avec plus de 53 milliards de dollars d’actifs sous gestion à fin décembre 2009, JPMorgan Chase s’octroie la première place du classement mondial des gérants dehedge funds, réalisé par Pension & Investments Magazine. Une médaille d’or détenue depuis quelques années déjà par la banque américaine grâce au gérant alternatif multistratégie, Highbridge Capital Management, passé sous sa coupe fin 2004 et qui affiche 21 milliards d’euros d’actifs, ainsi que sa filiale de gestion d’actifs, JPMorgan Asset Management, dont les encours dans ce domaine atteignent 32,5 milliards. En seconde position, autre grand nom de la finance outre-Atlantique, Bridgewater Associates, créé en 1975, le pionnier de la stratégie de « la portabilité de l’alpha », gérait en décembre dernier 43,6 milliards de dollars. Il est suivi par Paulson & Co, à 32 milliards, dont le fondateur John Paulson avait notamment parié sur l’effondrement du marché immobilier américain.

Les belles réussites

Les trois maisons de gestion suivantes loupent certes le podium de peu, mais peuvent se réjouir d’atteindre pour la première fois, selon Pension & Investments Magazine, la barre des 20 milliards d’actifs sous gestion. Brevan Howard, le plus gros hedge fundeuropéen (installé à Londres), ainsi que Soros Fund Management, créé par le célébrissime George Soros, arrivent ex aequo avec un actif sous gestion de 27 milliards. Ils sont talonnés par l’helvético-britannique Man Group, qui gère 25,3 milliards enhedge funds, essentiellement via sa filiale londonienne de fonds de futuresAHL (et, hors du périmètre de ce classement, une vingtaine de milliards en multigestion alternative). Globalement, les onze premiers gérants alternatifs à la tête de plus 20 milliards de dollars affichent un total de 316,2 milliards de dollars à fin 2009, un chiffre à rapprocher des 316… milliards de dollars collégialement affichés par les dix premiers du classement en 2007.

Près de 1.000 liquidations en 2009

Entre ces deux années, l’industrie de la gestion d’actifs, et celle des hedge fundsen particulier, a été sévèrement touchée par la crise. Selon HFR (Hedge Fund Research), sur le dernier trimestre 2009, 230 fonds alternatifs étaient lancés contre 165 liquidés. Sur l’ensemble de l’année dernière, 800 fonds ont été créés tandis que 1.000 véhicules étaient purement et simplement fermés. Une tendance qui avait été bien plus lourde encore en 2008, avec respectivement 659 lancements et 1.471 liquidations. Ceux ayant, entre autres, le plus recouru à l’effet de levier ont eu bien des difficultés à traverser la crise du crédit. Néanmoins, le contexte s’est depuis lors assoupli : selon HFR, si 40 % des fonds alternatifs n’ont pas recours à l’endettement, 52 % affichent un effet de levier de l’ordre de 1 à 2.

Dans ce contexte, le marché des hedge funds,qui avait chuté en 2008 à 1.407 milliards, a rebondi en 2009 à 1.600 milliards en fin d’année, exclusivement grâce à un effet performance, puisque les retraits des investisseurs se sont poursuivis, totalisant 131 milliards l’année dernière, après 154 milliards en 2008.

A lire aussi