L'avis de... François Mollat du Jourdin, président fondateur de Financière MJ-Family Office

« Gérer le conflit d’intérêts par la transparence de la rémunération »

le 25/03/2010 L'AGEFI Hebdo

« Le 'family office' est un véritable métier, de conseil, qui doit être organisé, rémunéré et reconnu en tant que tel, comme d’autres professions, telles que les avocats ou les experts-comptables. Les honoraires nous semblent le meilleur mode de rémunération pour éviter les conflits d’intérêts. Aujourd’hui, seule une poignée de 'family offices' procède de la sorte. Il est certain que ceux dont la rémunération est assise sur des commissions ou des rétrocessions de frais de gestion ne peuvent prétendre conseiller des familles dont le patrimoine est exclusivement industriel ou immobilier. Par ailleurs, la rémunération sous forme de commission de gestion pose un problème de conflit d’intérêts : comment assurer au client que son 'family office' le conseille en toute objectivité, indépendamment des intérêts de l’établissement bancaire ? La seule façon efficace de gérer ce conflit d’intérêts potentiel, hormis les honoraires, c’est d’avoir un coût des prestations de 'family office' clairement identifié pour le client et une rémunération de ces services parfaitement transparente. »

A lire aussi