L'avis de... Luca Mengoni, chief investment officer, single manager funds chez Pioneer Alternative Investments (PAI)

Les fonds Ucits III sont arrivés à point nommé pour les gérants alternatifs

le 19/11/2009 L'AGEFI Hebdo

Quelles sont les limites à la duplication de la stratégie d’un fonds alternatif offshore dans un cadre Ucits III ?

Le cadre Ucits III offre une grande flexibilité dans la mise en place de stratégies propres aux fonds alternatifs dans des produits réglementés : c’est un avantage. Certains gérants qui se focalisent sur un haut niveau de liquidité, la simplicité, la gestion du risque et la diversification y verront une extension naturelle de leur stratégie offshore et il n’existe aucune réelle discontinuité entre les deux.

Il est vrai cependant que l’ensemble des stratégies des hedge funds n’entrent pas toutes dans le cadre Ucits III : c’est notamment vrai des stratégies hautement concentrées et d’autres très peu liquides qui se focalisent sur des actifs distressed ou dans l’espace du capital-investissement. Les gérants doivent être confiants dans le fait qu’un alpha (surperformance, NDLR) suffisant peut être généré en tenant compte des restrictions de levier et de volatilité de ces fonds.

D’autres défis sont à relever : d’un point de vue opérationnel, la réplication d’un fonds dans un produit Ucits III entraîne un accroissement massif de la gestion de liquidité. Il faut aussi envisager une supervision accrue du régulateur, qui contrôle le risque et les mesures de VaR (Value at Risk, NDLR) au quotidien. Ces exigences et d’autres peuvent cependant être aisément relevées et ne constituent pas nécessairement un obstacle aux nouveaux entrants.

Quelles sont actuellement les stratégies les plus utilisées par les fonds alternatifs dans les produits Ucits ?

On estime le nombre de fonds Ucits III dans la sphère hedge funds aux alentours de 75 à 100. Pour près de la moitié de ces fonds, les stratégies les plus communément utilisées sont des stratégies long/short equity, long-only equity ou encore de type equity market neutral. De ce point de vue, la stratégie long/short equity est la plus facile à mettre en place et aussi à expliquer à une base plus large d’investisseurs en raison de son côté back-to-basics. Après une année 2008 tumultueuse, l’industrie des fonds alternatifs doit maintenant s’adapter et les fonds Ucits III sont arrivés à point nommé dans un environnement réticent à prendre des risques. Les investisseurs veulent désormais des stratégies « vanille », une transparence complète et de la simplicité, autant de caractéristiques que des fonds Ucits III long/short equity peuvent offrir.

A lire aussi