ABSOLUTE RETURN : GAM (Julius Baer), premier gérant européen

le 10/06/2010 L'AGEFI Hebdo

GAM (Julius Baer) confirme en 2010

La filiale de Julius Baer (acquise auprès d’UBS il y a quelques années) est le premier acteur européen, avec 8,5 milliards d’euros d’encours dans ce domaine. Et le gérant

helvétique a connu un bon début d’année puisqu’il a capté 17,7 % des souscriptions de l’ensemble des acteurs au premier trimestre, selon Lipper, suivi par le français Amundi (11 %), Standard Life (8,2 %), UBI Banca (7,2 %) et Schroders (6,5 %). Parmi les principaux intervenants en termes d’encours, on trouve trois français dans les vingt premiers : Amundi (3e), BNP Paribas (7e) et Axa (20e).

Le marché renaît

Après avoir touché un plus bas fin 2008, à moins de 100 milliards d’euros, le marché européen des fonds à rendement absolu, dits « absolute return », a poursuivi au premier trimestre 2010 son redressement entamé en 2009, selon la dernière étude publiée par Lipper. Ces fonds Ucits III (donc conformes à la directive européenne OPCVM) ont pour spécificité de mettre en œuvre des stratégies de gestion alternative, afin de dégager un rendement stable, décorrélé de celui des marchés. Leurs encours s’établissent donc à 132,5 milliards d’euros à fin mars 2010, contre un peu moins de 120 milliards fin 2009, mais 179 milliards fin 2006. A un effet performance positif se sont ajoutées 9,7 milliards de souscriptions au premier trimestre, après 11 milliards sur l’ensemble de l’année précédente.

L’Italie, premier marché

Lipper observe cependant des contextes différents selon les pays, puisque les marchés allemand et belge ont continué à être affectés par des désinvestissements début 2010, tandis que c’est au Royaume-Uni et en Italie que les collectes les plus importantes ont été réalisées (respectivement 2 milliards et 1,5 milliard). Ce sont d’ailleurs dans ces deux pays que les encours sont les plus importants, à 25 milliards pour le marché italien et 23 milliards pour le marché britannique, contre 8,8 milliards pour le marché français.

Nouveaux acteurs

En termes de nombre de fonds, ce marché n’avait connu qu’un petit et tardif creux, et les trois premiers mois de 2010 marquent là aussi un rebond, à 1.022. Si les produits à moteur de performance obligataire ont le vent en poupe, puisqu’ils représentent la grande majorité des fonds ayant bénéficié des plus fortes collectes, un tiers des 40 nouveaux fonds absolute returncréés cette année ont une approche multiclasse d’actifs. Le nombre de nouveaux fonds a été dynamisé par les initiatives de gérants de hedge fundscherchant à décliner leurs stratégies d’investissement dans l’univers des OPCVM. Plus de la moitié des gérants européens de hedge fundsont ou vont créer des fonds de ce type, dits newcits, selon HFR.

A lire aussi