Les foncières cotées, parade à un marché immobilier inaccessible

le 02/06/2016 L'AGEFI Hebdo

La surenchère de Gecina sur Foncière de Paris illustre les difficultés pour les acheteurs à se positionner en direct. Les fonds souverains visent cette stratégie.

On a lâché les lions », compare cet observateur en écho au combat que se livrent Eurosic et Gecina autour du rachat de Foncière de Paris. Eurosic, qui mène une OPA (offre publique d’achat) mixte sur cette foncière de bureau au prix de 136 euros par action en cash (dividende détaché) et/ou une...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

A lire aussi