Les investisseurs apprécient le paradoxe japonais

le 31/03/2016 L'AGEFI Hebdo

En dépit d’une croissance économique faible et d’une déflation persistante, les actions japonaises recèlent de belles opportunités.

Les Abenomics ou « Trois flèches », les réformes mises en place par le Premier ministre Shinzo Abe, ont bien manqué leur but : « Il serait temps que le Japon songe à décocher une quatrième flèche », ironisent dans un billet de blog Luc Everaert et Giovanni Ganelli, du bureau régional Asie et...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

A lire aussi