gestion obligataire

La dette émergente sous surveillance

le 31/03/2016 L'AGEFI Hebdo

Elle demeure une classe d’actifs risquée et principalement animée par les flux de capitaux.

La dette émergente sous surveillance
La Chine est le principal sujet d’inquiétude des investisseurs.
(Fotolia)
La dette émergente ne manque pas d’atouts dans l’environnement de taux actuel. « Avec 6.500 milliards de dollars de dette souveraine des pays développés rémunérée à des taux négatifs, c’est devenu très compliqué pour les investisseurs institutionnels, juge Colm McDonagh, responsable de la gestion...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

A lire aussi