Le risque ibérique fait son retour sur les marchés

le 18/02/2016 L'AGEFI Hebdo

Les mises en garde de Bruxelles mettent la dette du Portugal sous pression. La crise institutionnelle espagnole pourrait affecter l’économie et donc ses « spreads ».

Le mouvement d’aversion au risque n’épargne pas les pays périphériques. Au centre des inquiétudes figure la dette publique portugaise avec un rendement à 10 ans de 3,7 % et un spread avec le Bund de près de 350 points de base (pb), en hausse de 150 pb depuis janvier. La correction touche le...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

A lire aussi