France-Allemagne, les réformes nécessaires

le 04/12/2014 L'AGEFI Hebdo

France-Allemagne, les réformes nécessaires
Jean Pisani-Ferry.
(rea)

Réformer. Le rapport* commandé par Emmanuel Macron et Sigmar Gabriel, les ministres de l’Economie français et allemand, aux économistes Jean Pisani-Ferry (photo) et Henrik Enderlein est sans surprise. Tant sur le diagnostic d’une « Europe en train de s’enfermer dans le piège de la stagnation » que dans le traitement préconisé. « Nous proposons des réformes en France et en Allemagne », écrivent les deux experts. A chaque malade sa prescription. Pour la France, le texte suggère une plus grande flexibilité sur le marché du travail, une amélioration de la compétitivité, en portant notamment l’obligation légale de négociation salariale de un à trois ans, et une réduction de la part des dépenses publiques à 50 % du PIB. L’Allemagne, dont la bonne situation actuelle ne doit pas occulter ses problèmes structurels, doit quant à elle ouvrir plus largement son marché du travail aux femmes, notamment, pour résoudre ses défis démographiques et accroître la demande sur son marché. Cela passe par une augmentation de ses investissements publics et privés. Le rapport propose une hausse de 8 milliards d’euros par an sur trois ans. Le retard d’investissement est estimé à 75 milliards. Les deux économistes insistent sur la nécessité de créer un cadre réglementaire commun dans certains secteurs comme l’énergie ou le numérique.

*« Réformes, investissement et croissance : un agenda pour la France, l’Allemagne et l’Europe ».

A lire aussi