L'Esma met en cause les « closet trackers »

le 11/02/2016 L'AGEFI Hebdo

Passif. Selon une étude de l’Autorité européenne de régulation des marchés (Esma) sur 2.600 fonds actions créés avant 2005 en Europe, 15 % des fonds supposés « actifs » seraient des « closet trackers » se contentant de répliquer leur indice. Les fonds étudiés affichaient au moins 0,65 % de frais,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

A lire aussi