GESTION ALTERNATIVE - Macquarie reste en tête grâce à ses fonds d’infrastructures

le 03/09/2015 L'AGEFI Hebdo

Bridgewater Associates, 2e

-Pour la 12e édition de la Towers Watson Global Alternatives Survey, Macquarie Group ressort encore avec le plus gros encours des 100 principaux gérants alternatifs pour un même sous-segment à fin 2014, avec 92 milliards de dollars sous gestion en fonds d’infrastructures. Il devance le hedge fund Bridgewater Associates et deux spécialistes de l’immobilier : CBRE Global Investors et Blackstone. Respectivement 5e et 6e, TPG et Carlyle délogent, avec leurs fonds de private equity, des acteurs de l’immobilier comme UBS Global AM et Axa Real Estate. Ce dernier reste le seul acteur français parmi les 25 premiers, qui comptent 20 gérants nord-américains. Des acteurs comme TIAA-CREF, Hines ou Cornerstone font un bond en avant notable dans l’immobilier, qui reste le secteur le plus représenté. Les autres leaders par sous-segments sont : Blackstone en fonds de hedge funds (63 milliards), Carlyle en fonds de fonds de private equity (46 milliards), M&G en crédits illiquides (33 milliards), Pimcole en fonds de matières premières (19 milliards) et TIAA-CREF en « actifs réels » (7 milliards).

-Les 100 principaux gestionnaires alternatifs dans le monde géraient 3.500 milliards de dollars fin 2014, contre 3.300 milliards fin 2013 : pour 33 % dans l’immobilier, 23 % dans les hedge funds, 22 % dans le private equity direct, 10 % les fonds de fonds de private equity, 5 % les fonds de hedge funds, 4 % les infrastructures et 3 % dans les crédits illiquides. « Le nombre de gérants alternatifs a plus que triplé en cinq ans (...). Cette situation rend le marché très compétitif (...). Les investisseurs doivent vérifier que leur gouvernance leur permet d’identifier les compétences authentiques et durables », note Pierre Wendling, consultant senior de Towers Watson France.

Intérêt des investisseurs

-Towers Watson détaille par ailleurs les encours des 100 plus grands fonds de pension, dont les actifs alternatifs ont encore progressé : 1.425 milliards (+5 % en 2014) répartis entre fonds immobiliers (36 %), fonds de fonds de private equity (20 %), fonds de private equity (12 %), hedge funds (12 %), infrastructures (8 %), fonds de hedge funds (6 %)... Mais l’intérêt des autres types d’investisseurs va aussi croissant. Pour les 25 principaux gestionnaires de fortune, les 454 milliards d’actifs étaient répartis entre : fonds immobiliers (54 %), hedge funds (19 %), infrastructures (10 %), fonds de hedge funds (8 %), fonds de private equity (6 %) et crédits illiquides (2 %). Pour les 25 principales compagnies d’assurances, les 288 milliards d’actifs alternatifs se divisent désormais entre : fonds immobiliers (63 %), crédits illiquides (15 %), fonds de fonds de private equity (11 %), fonds de hedge funds (6 %), infrastructures (2 %), fonds de private equity (1 %). Et pour les 25 principaux fonds souverains, 155 milliards d’actifs portent sur des : fonds immobiliers (35 %), fonds de private equity (24 %), hedge funds (19 %), fonds de hedge funds (16 %), fonds d’infrastructure (3 %), fonds de fonds de private equity (3 %)…

Classement des 25 principaux gestionnaires de fonds alternatifs fin 2014

A lire aussi