Des anciens de Carlyle lancent leur « hedge fund » activiste

le 23/10/2014 L'AGEFI Hebdo

Reconversion. Jean-Pierre Millet, Franck Falézan et Benoît Colas, les trois anciens dirigeants de Carlyle en France, ont obtenu le feu vert du régulateur britannique pour lancer leur premier hedge fund activiste, selon le Financial Times. Primestone, la société de gestion créée à Londres, cherche à lever 500 millions d’euros auprès d’institutionnels. Le fonds ainsi constitué ciblera les entreprises européennes cotées tombées en disgrâce, sous-évaluées et ayant besoin d’améliorations opérationnelles. Il prendra des participations minoritaires importantes, et parfois une place au conseil d’administration, dans le cadre d’une stratégie activiste « amicale », comme il en existe aux Etats-Unis. Les investisseurs, autorisés à souscrire chaque trimestre, seront ensuite bloqués trois à quatre ans afin de permettre des prises de participations à long terme.

A lire aussi