Veau d’or

le 04/12/2014 L'AGEFI Hebdo

Moins d’immigration, plus d’or dans les coffres de la banque centrale, les Suisses ont dit « non » massivement lors de votations populaires dimanche 30 novembre. L’idolâtrie aurifère a été rejetée par 77,3 % de voix. Confortée dans sa politique, la Banque nationale suisse a immédiatement annoncé qu’elle allait continuer ses achats en quantité illimitée de devises pour soutenir le cours plancher du franc. Elle fera faire une cure d’amaigrissement à son bilan plus tard quand les problèmes actuels seront résolus. Son travail pédagogique a porté ses fruits et sa crédibilité en sort renforcée.

A lire aussi