Les salaires ne bénéficient pas des gains de productivité

le 11/12/2014 L'AGEFI Hebdo

Porte-monnaie. « La croissance de la productivité du travail dans les économies développées a dépassé celle des salaires réels entre 1999 et 2013 », indique l’Organisation internationale du travail (OIT). L’indice des salaires réels n’a progressé que de 0,4 % sur la période pendant que celui de la productivité du travail augmentait de 5,4 %. Pour l’OIT, ce n’est donc pas la main-d’œuvre à bon marché des économies émergentes comme la Chine qui explique la stagnation des salaires dans les pays développés, mais bien les programmes de réduction des coûts menées dans les entreprises. L’OIT s’inquiète de l’utilisation des profits des entreprises qui se sont redressés depuis la récession de 2008-2009. Pour l’organisation, ils ne sont plus réinvestis au même rythme qu’auparavant.

A lire aussi