OPCVM Amundi redevient en mars leader en matière de collecte

le 24/04/2014 L'AGEFI Hebdo

Collecte et décollecte saisonnière en monétaire

Les habitudes de fin de trimestre sont là : les investisseurs n’ont pas dérogé à la règle d’opérer des mouvements importants sur les fonds monétaires. Amundi qui, le mois dernier, décaissait de plus de 5 milliards d’euros, selon le classement d’EuroPerformance-a Six Company, engrange en mars 1,8 milliard d’euros de souscriptions nettes sur sa gamme de fonds de trésorerie de droit français, portant sa collecte totale à 1,4 milliard d’euros. En deuxième position et loin derrière, Macif Gestion doit sa place dans le trio de tête à des flux entrants de 444 millions d’euros sur ses produits monétaires. Avec des retraits de 3 millions sur ses fonds obligataires, sa collecte mensuelle globale atteint 441 millions. A la troisième place, DNCA Finance fait exception : dépourvue de gestion monétaire, la maison de gestion collecte néanmoins sur ses OPCVM obligataires, actions, mais surtout diversifiés. Résultat : une souscription nette globale de 316 millions d’euros. A la toute fin du classement, BNP Paribas AM, Natixis AM et CM-CIC AM, se positionnent sur les trois dernières places, emportées par des retraits massifs sur le mois de mars, en gestion monétaire. Selon les observations d’EuroPerformance-a Six Company, après une souscription record en début d’année de 23,3 milliards d’euros sur cette classe d’actifs, les mois de février et mars se soldent par des rachats. Au terme de ce 1er trimestre, les investisseurs n’auront alloué que 3,6 milliards d’euros aux fonds de trésorerie.

L’obligataire résiste

Parallèlement, les montants nets injectés par les investisseurs sur les produits obligataires ont atteint globalement en mars pas moins de 957 millions d’euros. Rothschild & Cie Gestion en cinquième position de ce classement fait figure de bon collecteur avec 128 millions d’euros de flux entrants nets en mars. Le collecteur de données rappelle la bonne tenue des marchés obligataires avec des performances robustes : les indices de catégorie obligations euro, obligations Europe et obligations internationales progressent respectivement de 0,4 % 0,6 % et 0,4 %.

Les fonds actions en retrait

Du côté de la collecte des OPCVM actions, le mois de mars est marqué par des rachats : le trimestre s’achève par la sortie en mars de 538 millions d’euros de flux, après avoir réuni sur janvier et février 1,3 milliard d’euros. EuroPerformance-a Six Company note la contraction de la demande pour les fonds actions Europe, passée d’une collecte nette de 962 millions d’euros en février à 55 millions d’euros de rachats nets en mars.

Classement par montants de collecte sur les fonds de droit français pour le mois de mars 2014 (en mns €)

A lire aussi