L’Opep accroît la chute des cours du pétrole

le 04/12/2014 L'AGEFI Hebdo

L’Opep accroît la chute des cours du pétrole

Désaccord. La décision, attendue, de l’Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) de maintenir son plafond de production à 30 millions de barils par jour, malgré l’opposition de certains membres, dont le Venezuela et l’Iran, a entraîné le prix du brut vers ses niveaux de 2010. Cette fois, l’effondrement des cours tient d’une part à la baisse de la demande chinoise et européenne, en raison du ralentissement économique, et d’autre part à une offre abondante de pétrole. Le baril de Brent s’échangeait sous 70 dollars vendredi 28 novembre après avoir perdu 10 % dans le sillage de la décision de l’Opep, portant à 38 % sa chute depuis juin. Si l’Arabie Saoudite conserve une marge par rapport à un prix d’équilibre de son budget de 70 dollars (le prix moyen en 2014 est encore de 102 dollars) ce n’est pas le cas de l’Iran et encore moins du Venezuela qui a besoin d’un baril à 160 dollars. Les devises liées au pétrole pâtissent de cette situation, de même que les actions des entreprises du secteur. Cette baisse est en revanche une bouffée d’air pour les entreprises et les consommateurs et donc pour la croissance.

A lire aussi