Les jeunes mis à l'écart du marché immobilier

le 18/12/2014 L'AGEFI Hebdo

Clivage. En matière d’accession à la propriété, la fracture générationnelle s’est fortement accrue en France, note une étude sur le pouvoir d’achat immobilier réalisée par l’université Paris-Dauphine et le Crédit Foncier. Le phénomène est propre à l’ensemble de la France, mais c’est à Paris qu’il est le plus visible. En 1998, 44 % des ménages étaient en capacité d’acheter un bien correspondant à leurs besoins à Paris. Douze ans plus tard, ils sont 27 %. Seuls 7 % de la tranche 30-35 ans étaient en mesure d’acquérir un bien à Paris en 2010 (la moitié sur l’ensemble du territoire). Pour les 20-25 ans, le résultat est devenu « quasiment nul » à Paris (1 % en 2010). A l’inverse, les plus de 65 ans ont perdu entre 1998 et 2010 « seulement » 10 % de leur pouvoir d’achat dans les principales métropoles régionales et un quart à Paris.

A lire aussi