Les investisseurs institutionnels fuient les actions

le 16/10/2014 L'AGEFI Hebdo

« Ro-ro ». Inquiets de la détérioration des perspectives de croissance dans la zone euro et dans les pays émergents, les investisseurs se sont remis en mode risk on-risk off. Au cours de la première semaine d’octobre, ils ont massivement basculé vers les actifs les moins risqués, selon les dernières statistiques publiées par EPFR. Les fonds monétaires ont attiré 45 milliards de dollars au niveau mondial, tandis que ceux investis en obligations captaient 15,8 milliards de souscriptions. Dans ce contexte d’aversion pour le risque, les produits actions ont accusé près de 13 milliards de rachats. Les marchés actions ont chuté ces dernières semaines. Le plus inquiétant dans ces chiffres est la part des investisseurs institutionnels, pourtant réputés avoir un comportement moins volatil que les particuliers. C’est la première fois depuis février qu’ils enregistrent des rachats nets sur les actions. Deux tiers de la décollecte est de leur fait.

A lire aussi