Le fonds souverain norvégien chahuté par les marchés

le 27/08/2015 L'AGEFI Hebdo

Dans le rouge. Signe de la difficile quête de rendement des investisseurs, le fonds souverain norvégien, Norges Bank Investment Managers, a subi au deuxième trimestre sa première perte depuis trois ans. Les turbulences sur les marchés actions et surtout obligataires lui ont coûté 8,8 milliards de dollars, soit un retour sur investissement négatif de 0,9 %. Parmi les plus importants fonds de pension au monde, celui-ci gère 870 milliards de dollars. Les effets de change ont obéré de 5,7 milliards la performance du fonds. Ni la guerre des changes que se livrent de nombreux pays dans le monde ni l’évolution récente des marchés n’augurent un redressement des performances. Une mauvaise nouvelle pour la Norvège qui comptait, pour la première fois depuis la création du fonds en 1990, puiser dans ce dernier pour combler les trous dans son budget, sensiblement affecté par la chute des prix du pétrole.

A lire aussi