L’avis de… Ludovic Dufour, gérant en allocation d’actifs chez Mandarine Gestion

« Les dérivés listés ont notre préférence »

le 18/09/2014 L'AGEFI Hebdo

« Les dérivés listés ont notre préférence »
Ludovic Dufour, gérant en allocation d’actifs chez Mandarine Gestion
(DR)

Quels sont les produits indiciels auxquels vous recourez ?

La réglementation du fonds, qu’il soit ouvert ou dédié, va dicter le recours à la palette des outils dont nous disposerons. Ainsi, certains institutionnels au rang desquels les compagnies d’assurances ne peuvent, pour des raisons réglementaires, contracter des futures (excepté en couverture). Les fonds ouverts Ucits afficheront d’autres règles, comme un maximum en OPCVM et trackers de 10 %.

L’horizon de temps peut-il jouer sur le choix d’un instrument plutôt qu’un autre ?

En dessous d’une durée d’investissement de deux ans, nous recherchons à capter le beta du marché, au détriment d’une gestion active. Sont retenus des futures et des options (des dérivés listés qui s’échangent sur des marchés réglementés), ainsi que des trackers. Ces derniers offrent un choix étendu d’indices de plus en plus innovants, tandis que les OPCVM de gestion passive répliquent très fréquemment des benchmarks plus traditionnels. Comme nous donnons une place importante à l’allocation tactique avec une gestion dynamique de nos positions, l’ETF (exchange-traded fund) prend tout son sens, avec notamment la possibilité d’intervenir au cours de la journée. Le tracker retenu doit présenter un actif sous gestion élevé, gage d’une forte liquidité. Malgré des efforts substantiels des promoteurs d’ETF en matière de transparence, nous disposons d’outils qui permettent de vérifier leur méthodologie de réplication. Nous recalculons notamment leur tracking error.

Un produit a-t-il votre préférence ?

Nous recourons volontiers à un ETF dans le cas où cette expertise n’est pas présente chez nous, comme ce fut le cas pour une position prise sur des émissions à haut rendement de la zone euro ou encore une exposition sur la dette émergente libellée en dollars. En général, les dérivés listés ont notre préférence en raison de leurs coûts maintenus, et ce malgré les appels de marges auxquels nous devons nous soumettre. Notre structure en assure aisément la mise en place.

A lire aussi