Bruxelles renforce ses règles de « say on pay »

le 17/04/2014 L'AGEFI Hebdo

Transparence. Pour l’un de ses derniers textes, Michel Barnier, le commissaire européen en charge du Marché intérieur, veut muscler les règles sur la gouvernance des entreprises cotées, et notamment sur le say on pay. La Commission souhaite, au travers d’une révision de la directive Droits des actionnaires, que les sociétés cotées soumettent leur politique de vote à l’approbation des actionnaires. « Elle devra prévoir un plafond de rémunération pour les dirigeants et expliciter comment elle contribue aux intérêts et à la viabilité à long terme de l’entreprise. » Surtout, l’émetteur devra préciser le ratio entre la rémunération moyenne des salariés et celle de ses dirigeants. « Nous voulons que la qualité d’une direction et de la gouvernance reçoive un prix juste, que cela fasse l’objet d’une certaine transparence, et qu’il y ait plus d’influence pour les actionnaires », justifie Michel Barnier. 

A lire aussi