Bonne nouvelle côté CO2

le 16/04/2015 L'AGEFI Hebdo

BNP Paribas, Crédit Agricole et Société Générale ne participeront pas au financement des projets de mines de charbon situés dans le bassin de Galilée en Australie. Certes, ces engagements ont été arrachés par la cinquantaine d’ONG qui se démènent pour lutter contre les projets australiens menaçant tant le climat que l’environnement, notamment la barrière de corail. Mais le renoncement des grandes banques françaises est à signaler par son ampleur, portant sur les projets de toute une région. L’organisation « Les amis de la Terre » demande désormais aux groupes français de mettre un terme d’ici à fin 2015 à tous leurs financements au secteur du charbon, très émetteur de CO2. Là, le succès est improbable, malgré la perspective de la conférence Paris Climat en fin d’année où la France veut briller.

A lire aussi