Un avenir difficile pour les villes françaises

le 11/12/2014 L'AGEFI Hebdo

Urbain. A la fin 2013, la solvabilité des villes de France reste satisfaisante, mais plusieurs dizaines d’entre elles sont déjà en situation d’insécurité budgétaire, c’est-à-dire avec une capacité de désendettement supérieure à dix ans et/ou un taux d’épargne brute inférieur à 10 %, souligne l’étude annuelle Finances des villes de France réalisée par l’Observatoire des finances et de la fiscalité en partenariat avec Caisse d’Epargne. A politiques inchangées, indique l’étude, à l’horizon 2017, « le taux d’épargne brute des villes évoluerait de 12 % à 6 %... la situation des villes serait pratiquement aussi mauvaise que celle des départements ». Dans ces conditions, geler la pression fiscale est « une promesse quasi intenable » si ces villes veulent continuer à investir.

A lire aussi