Assouplissement monétaire à tout-va

le 29/01/2015 L'AGEFI Hebdo

Accommodant. Après la Banque nationale Suisse puis la banque centrale du Danemark, la Banque du Canada (BoC) a surpris les marchés en réduisant son principal taux directeur de 1 % à 0,75 %, la première fois depuis 2010. Cet assouplissement est d’autant plus étonnant que la dette des ménages reste à un niveau élevé. L’institution monétaire a justifié son geste par l’inquiétude grandissante sur les conséquences pour l’économie canadienne de la chute des prix du baril de pétrole. La vigueur de la croissance est très dépendante de celle des cours de l’or noir. La BoC a d’ailleurs revu en baisse ses prévisions de croissance. Sa décision a pour l’heure affaibli le dollar canadien face au dollar américain. Dans les marchés émergents, la Turquie a profité de l’affaiblissement de l’inflation pour réduire à son tour ses taux, histoire de se donner quelques marges de manœuvre.

A lire aussi