Centenaire de L'Agefi - Volet 1

Vive le tunnel sous la Manche !

le 24/02/2011 L'AGEFI Hebdo

Le directeur de L'Agence économique et financière était un chaud partisan du percement d'un tunnel pour relier la France et l'Angleterre. Et depuis la première heure. A la suite de la publication en 1875 d'un rapport sur un projet de concession du tunnel sous la Manche rédigé par un conseiller d'Etat du nom de Griset, Yves Guyot avait adhéré au Comité de la Compagnie française du Tunnel. Et il ne manquait jamais une occasion dans les colonnes de l'Agence de regretter que le projet soit sans cesse repoussé. Il écrivait ainsi en rendant compte d'une séance de la Chambre des Communes: «Sir Walter Essex déclara que l'opinion publique anglaise est de plus en plus favorable au Tunnel sous la Manche, lequel devant augmenter considérablement le trafic avec la France nécessitera des travaux plus importants et plus utiles que ceux qui sont proposés pour [l'agrandissement de] la gare de Charing Cross». Plus tard, en 1916, il s'indignait: «Pourquoi le tunnel sous la Manche n'a-t-il pas encore été percé ? Son utilité pendant la guerre eut été indiscutable.» En 1916, 1.800 mètres de tunnel avaient été percés du côté français.

A lire aussi