Vers un marché européen plus concurrentiel

le 21/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Bruxelles s’attelle au crédit immobilier résidentiel (51,9 % du PIB européen en 2009, selon Hypostat). La Commission européenne a proposé fin mars une directive visant à renforcer l’information et la protection des consommateurs, et à créer un marché unique du crédit à l’habitat plus concurrentiel. De quoi mettre les marges encore davantage sous pression. Le texte prévoit notamment des principes en matière de publicité, une fiche européenne d’information standardisée, une définition commune du taux effectif global, un passeport européen pour les prêteurs, etc. La Fédération bancaire française redoute que ces mesures complexifient « un marché fondé sur des règles et des pratiques nationales déjà sécurisées », et estime qu’un marché unique « risque de demeurer théorique », les consommateurs recherchant « une relation de proximité avec le prêteur ». « Pour créer un marché européen, il faudrait qu’il y ait une demande, ajoute Jérôme Barrué, partner cher Oliver Wyman. Or les ménages n’ont pas forcément envie d’emprunter dans un pays tiers. Aujourd’hui, la part des prêts transfrontaliers est très faible. » Selon la Commission européenne, sa directive pourrait apporter des bénéfices de 1,272 à 1,931 milliard d’euros, pour des coûts non récurrents de 383 à 621 millions d’euros et des coûts récurrents de 268 à 330 millions d’euros.

A lire aussi