Vers une courbe aplatie des taux américains

le 06/03/2014 L'AGEFI Hebdo

La fin programmée des achats de titres par la Réserve fédérale (tapering) et la normalisation progressive de la politique monétaire américaine vont modifier la courbe des taux des obligations du Trésor américain au cours des prochaines années. Mais de quelle manière ? s'interroge Ombretta Signori, stratégiste chez Axa IM. La sortie progressive du quantitative easing (QE) permettra de rétablir le lien traditionnel entre la politique monétaire et la pente de la courbe des taux. « Il y aura d'abord une pentification modérée ('bear steepening'), suivie d'un aplatissement ('bear flattening'), probablement vers la fin 2014, quand les taux courts commenceront à incorporer les hausses des taux directeurs attendues à partir du second semestre 2015. Mais l'essentiel de l'aplatissement devrait avoir lieu dans les deux à trois ans à venir », prévoit Ombretta Signori. La hausse des taux directeurs n'étant pas attendue avant 2015 et devant s'étendre au-delà de 2016, le bear flatteningpeut se prolonger sur une période assez longue, poursuit l'économiste. Les conséquences pour la zone euro serait une pentification de la courbe des taux allemands en 2014, de 20 à 30 points de base pour les taux 10-2 ans. La désynchronisation entre la Fed (sortie du QE) et la Banque centrale européenne (qui restera accommodante) va devenir un facteur clef.

A lire aussi