Va-et-vient des notations des pays de la zone euro

le 05/12/2013 L'AGEFI Hebdo

Standard & Poor’s vient de distribuer une série de bons et de mauvais points dans la zone euro. Le « AAA » n’est plus désormais la notation que de trois pays, l’Allemagne, le Luxembourg et la Finlande. Les Pays-Bas ont perdu leur « AAA » et doivent à l’avenir se contenter d’un « AA+ » avec une perspective stable. Cette dégradation de notation, attendue depuis longtemps par le marché, n’a pas eu d’effet sur les taux néerlandais. Cependant, « le moment choisi par Standard & Poor’s est surprenant, car la situation économique et politique des Pays-Bas semble s’améliorer », relève BNP Paribas. L’évolution du PIB est repartie à la hausse au troisième trimestre, tandis que le marché immobilier se stabilise. Une deuxième nouvelle, qui n’a pas fait réagir les marchés non plus, est le rehaussement par S&P de la perspective de la note « BBB- » de l’Espagne de « négative » à « stable ». Cette annonce éloigne la probabilité d’une dégradation du pays en catégorie spéculative. Standard & Poor’s note que la position externe de l’Espagne s’améliore à mesure que la croissance économique reprend progressivement. Un autre pays de la zone euro à bénéficier du changement de ton des agences est la Grèce. Moody’s a relevé sa note de deux crans, de « C » à « Caa3 » avec une perspective « stable ». Ce geste est un signal positif, mais le pays demeure classé dans la catégorie « défaut, avec quelques espoirs de recouvrement ».

A lire aussi