UBS France rattrapée par son passé

le 06/06/2013 L'AGEFI Hebdo

Complicité. Après plus d’un an d’enquête, la filiale française d’UBS a été mise en examen, le 31 mai à Paris, en tant que personne morale pour « complicité de démarchage illicite » de clients fortunés. UBS France a parallèlement été placée sous le statut de témoin assisté pour blanchiment de démarchage et blanchiment de fraude fiscale. La banque, qui à l’origine a fait l’objet d’accusations de la part d’anciens salariés, est soupçonnée d’avoir violé la législation en autorisant dans les années 2000 ses chargés d’affaires suisses à démarcher des clients en France et d’avoir mis en place une double comptabilité permettant de camoufler les mouvements de capitaux entre les deux pays. Une liste de 353 contribuables français a été communiquée par la justice au ministère des Finances dans le cadre de cette enquête.

A lire aussi