Transparence divine

le 27/02/2014 L'AGEFI Hebdo

Au Vatican, les réformes se font dans l'onctuosité. Le Saint-Siège vient d'annoncer une refonte de ses finances, une révolution de velours qui l'a amené à créer un département de supervision des questions administratives et économiques. Surtout, est créé un nouveau secrétariat à l'Economie qui recevra le renfort un expert-comptable disposant de pouvoirs étendus de surveillance. Le rôle de « banque centrale » sera dévolu à l'Administration du patrimoine du siège apostolique (Aspa). Bien sûr, il n'est pas question de toucher aux institutions si souvent controversées par le passé comme le tristement célèbre Institut pour les oeuvres religieuses (IOR) ni même à l'énigmatique Autorité d'information financière (AIF) créée en 2011 pour surveiller le respect des règles financières internationales. Ce serait montrer de manière ostentatoire qu’ils ont péché...

A lire aussi