Les transactions OTC représentent 16 % des volumes d’actions échangées, selon l’AFME

le 28/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Polémique. L’Association for Financial Markets in Europe (AFME) relance le débat autour de l’impact du développement des transactions over-the-counter (OTC, de gré à gré). Selon la dernière étude qu’elle a menée à ce sujet, celles-ci ne représentent en réalité en Europe que 16 % des volumes d’actions échangées, et non 40 % comme cela est communément indiqué. En effet, selon l’association européenne, 60 % de toutes les transactions d’actions OTC répertoriées entre 2008 et 2010 ont été dupliquées, après avoir déjà été enregistrées ailleurs. « Ce différentiel s’explique par l’échec des règles de la directive concernant les marchés d’instruments financiers en matière de ‘reporting’ des transactions. En l’état, elles ne permettent pas de différencier les enregistrements véritables de ceux qui sont techniques », estime l’AFME. Selon elle, une façon de rectifier le tir serait de rendre ces reportings plus standardisés et mieux segmentés, ce qui améliorerait la transparence quant à la liquidité du marché européen.

A lire aussi