Tout va bien

le 07/04/2011 L'AGEFI Hebdo

« Puisqu’on vous le dit : tout va bien », nous assurent les responsables politiques et économiques français la main sur le cœur. Les banques françaises n’ont rien à voir dans l’origine de la crise financière et d’ailleurs ont été à peine affectées par celle-ci à la différence de leurs homologues britanniques ou allemandes. Sauf que... nous apprend l’Autorité de contrôle prudentiel, les principales banques de l’Hexagone ont la bagatelle d’environ 70 milliards d’euros d’expositions « sensibles ». En langage de tous les jours, dites « toxiques » : 28 milliards par ci de LBO*, 33 milliards par là de CDO* et d’ABS*, les fameux actifs américains à l’origine de la crise, composés pour la plupart des célèbres prêts subprime. Le reste étant composé du tout-venant comme des CMBS (immobilier commercial), ou de RMBS (immobilier résidentiel) britanniques ou espagnols. On vous le répète : tout va bien.

*leveraged buy-out ; collateralized debt obligations ; asset-backed securities

A lire aussi