Target 2 ne chasse pas le crédit en Allemagne

le 08/11/2012 L'AGEFI Hebdo

L’une des affirmations les plus controversées de Hans-Werner Sinn, président de l’Institut Ifo, à propos de Target 2 est que les prêts octroyés par la Bundesbank aux autres banques centrales de la zone euro en conséquence des paiements transfrontaliers via Target 2 évince (« crowd out ») le crédit à l’économie allemande. Sur ce point, la Banque centrale européenne (BCE) et la plupart des économistes sont catégoriques : ce n’est pas le cas. « Ce n’est pas parce que la Bundesbank accumule des créances Target 2 sur d’autres banques centrales de l’Eurosystème qu’elle doit rationner le crédit aux banques commerciales allemandes, explique Eric Dor, directeur de la recherche de l’Ieseg School of Management (lire aussi l’entretien). L’apport de liquidité aux banques est entièrement déterminé par la demande de celles-ci, en Allemagne comme dans les autres pays de l’Eurosystème. Il est fourni à volonté puisqu’on fonctionne en ‘full allotment’ depuis le début de la crise. Il est vrai que comme les banques allemandes sont submergées de liquidités en provenance des pays périphériques, elles n’ont plus besoin de recourir au crédit banque centrale ! Au contraire, elles déposent même des surplus à la Bundesbank. »

A lire aussi