Suspicion sur le nouveau billet

le 16/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Mario Draghi avait commenté l’arrivée du nouveau billet de 5 euros en jugeant cette nouvelle série « plus intelligente et plus sûre que la première ». Trop sûre sans doute puisque le nouveau billet s’est vu opposer un refus par des distributeurs d’alimentation ou des caisses de dépôt automatiques. Trop neuf aussi car la nouvelle coupure a suscité, selon plusieurs articles de presse, de la méfiance chez certains commerçants. Et pourtant, la signature de Mario Draghi - lisible contrairement à celle de ses prédécesseurs - inaugure ce nouveau billet. Super-technologique, le biffeton de 5 euros est plus difficile à falsifier. Il reste à lui conférer un pouvoir de confiance. Gageons que le nécessaire sera fait pour le nouveau billet de 10 euros attendu en 2014.

A lire aussi