La Suède prévoit un budget 2013 de relance

le 20/09/2012 L'AGEFI Hebdo

A contre-courant. Avec un léger déficit public et une dette publique de 33 % du PIB, le gouvernement suédois de centre-droit a suffisamment de marge de manœuvre pour accorder des baisses d'impôts en 2013, estiment les dirigeants des quatre partis de la coalition au pouvoir. Ces baisses concerneraient les retraités, mais le gouvernement prévoit aussi des réductions de la fiscalité sur les entreprises et une hausse de dépenses d'investissements dans les infrastructures et la recherche. Avec les dépenses supplémentaires prévues, l'ensemble de la « relance » se chiffre à 24 milliards de couronnes (2,8 milliards d'euros), estiment les quatre cosignataires qui ne se privent pas d'enfoncer le clou en comparant cette politique avec le sort réservé « à une grande partie de la population européenne », sort fait « de hausses d'impôts et de baisses des prestations sociales ».

A lire aussi