Innovation financière

Des « stress tests » pour les fonds monétaires en Europe

le 29/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Il n’y a pas que les banques qui sont soumises aux fameux tests de résistance (stress tests). Désormais, les fonds monétaires peuvent l’être également. La banque américaine BNY Mellon vient de lancer son service de tests sur ces produits de trésorerie en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Cette offre est déjà opérationnelle aux Etats-Unis : outre-Atlantique, le régulateur impose ces tests depuis mai 2010. L’établissement américain s’est associé à Investor Analytics, un spécialiste des solutions de gestion des risques, pour proposer ce service à ses clients. Dans la pratique, les fonds monétaires sont soumis à une série de chocs (sur les taux d’intérêt, les écarts de crédit et les demandes de rachats) permettant de modéliser l’impact de ces conditions de marché extrêmes sur la valorisation des fonds. Une offre de circonstance.

A lire aussi