Standard & Poor’s menace la dette américaine de dégradation

le 21/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Avertissement. L’agence de notation Standard & Poor’s a pris les marchés par surprise en abaissant sa perspective sur la dette américaine de « stable » à « négative » pour la première fois depuis qu’elle a commencé à la noter en 1941, tout en maintenant son triple A. « Il y a un risque réel que les responsables politiques américains ne trouvent pas d’accord sur la façon de résoudre les difficultés budgétaires à moyen et long terme d’ici à 2012 », a expliqué l’agence. La perspective négative implique une probabilité de dégradation d’une chance sur trois dans les deux prochaines années. L’administration Obama a présenté le 13 avril un plan de réduction des déficits de 4.000 milliards de dollars en douze ans. Les républicains, majoritaires à la Chambre des représentants, ont voté des mesures d’une ampleur similaire (4.400 milliards de dollars en dix ans), mais avec plus d’économies sur les programmes Medicare et Medicaid. Les deux camps s’affrontent également sur le relèvement du plafond de la dette fédérale, actuellement fixé à 14.294 milliards de dollars, qui pourrait être atteint le 16 mai selon le Trésor. S’il n’est pas relevé, les Etats-Unis pourraient faire défaut début juillet.

A lire aussi