Solidarité

le 16/12/2010 L'AGEFI Hebdo

Les coûts de gestion de la faillite de Lehman Brothers viennent d’atteindre, selon une estimation de l’administration américaine, 1 milliard de dollars, cumulant les frais de divers cabinets d’avocats et de sociétés de conseil en restructuration. Autre symbole, selon une étude de JPMorgan, les retombées de la liquidation de la banque sont évaluées à 100 milliards de dollars pour les investisseurs, au-delà des 25 milliards que leur avait initialement coûté le défaut de la banque en lui-même. Peut-être de quoi rappeler la solidarité fondamentale des acteurs financiers, alors que les voix s’élèvent ici et là pour déplorer la quasi-absence de coupables désignés dans le traitement de la crise. Tandis que l’Allemagne vient de voter son propre régime de résolution de crise bancaire sans attendre l’Europe, ces chiffres astronomiques rappellent la nécessité d’arriver au plus vite à des solutions à l’échelle du Vieux Continent sinon globales.

A lire aussi