La SEC réfléchit à une adoption progressive des IFRS

le 16/06/2011 L'AGEFI Hebdo

procrastination. Le staff de la Securities and Exchange Commission (SEC), dont les commissaires doivent décider cette année si les Etats-Unis adoptent ou non les International Financial Reporting Standards (IFRS), réfléchit à une intégration progressive des normes comptables internationales. Les experts du régulateur boursier ont présenté les avantages et les inconvénients d’une approche étalée sur plusieurs années. Ils avaient déjà étudié d’autres méthodes comme l’adoption totale à une date donnée et l’application par options. Cette fois, ils envisagent, dans un premier temps, une période de convergence de cinq à sept ans. Ensuite, la SEC et le Financial Accounting Standards Board adopteraient les nouvelles normes IFRS en ayant la possibilité, comme l’Union européenne, de les amender. Les avantages d’une telle méthode seraient une transition plus flexible et graduelle « évitant les coûts d’un big-bang » et une meilleure protection des investisseurs. La longueur du processus proposé fait grincer des dents en Europe, notamment en France. Des commentaires peuvent être envoyés jusqu’au 31 juillet.

A lire aussi