Sarasin devient brésilien

le 01/12/2011 L'AGEFI Hebdo

Reprise. Banque Sarasin échappe à ses compatriotes Julius Baer et Raiffeisen Suisse. Tous deux ont dû s’incliner face au brésilien Safra qui rachète pour 1,04 milliard d’euros les 46 % du capital et les 68,6 % de droits de vote du néerlandais Rabobank dans Sarasin, qui reste par ailleurs cotée en Bourse. Actif dans la finance (y compris à Genève), l’industrie et les télécoms, Safra a accepté une valorisation de 2,25 % des encours de la banque privée bâloise et double ses actifs gérés (à fin juin) avec l’apport de 101,6 milliards de francs suisses (82,6 milliards d’euros). Un temps favorable à une reprise des parts de Rabobank par ses cadres, le président de Sarasin, Joachim Strähle, envisage des synergies avec son nouvel actionnaire en Suisse et en Amérique du Sud, en informatique par exemple. Il assure que les 1.600 emplois de Sarasin seront préservés.

A lire aussi