Un « Sage » allemand pour une intervention massive de la BCE

le 01/12/2011 L'AGEFI Hebdo

Dissonance. Si la Banque centrale européenne (BCE) n’agit pas, si les euro-obligations ne sont pas créées, « nous courons à la catastrophe ». C’est en ces termes que s’est exprimé Peter Bofinger, un des cinq Sages chargés de conseiller le gouvernement allemand sur les dossiers économiques et financiers. Selon lui, si la BCE reste inerte, l’Europe court le risque d’une déflation généralisée. S’exprimant sur un média irlandais le 27 novembre, il a ajouté : « Nous ferions alors l’expérience d’un effondrement des marchés financiers. Nous verrions une forte récession se répandre dans toute l’Europe et nous aurions à faire face à une longue période de chômage élevé. Il faut une action audacieuse de la BCE... et pour ce faire, la BCE n’a nul besoin de l’approbation d’un gouvernement, quel qu’il soit. » En Allemagne, le débat sur le rôle de la banque centrale « n’est pas rationnel. Les Allemands ont peur, tout simplement », a poursuivi le conseiller.

A lire aussi