Retraites, le pessimisme lucide des Français

le 26/09/2013 L'AGEFI Hebdo

Décalage. Les retraités français déclarent que les régimes publics de retraite contribuent à hauteur de 83 % de leurs revenus et, dans le même temps, les actifs français considèrent que cette contribution ne sera que de 57 % lorsqu’ils seront eux-mêmes à la retraite, indique le deuxième volet de l'étude sur les retraites 2013 de HSBC réalisée sous forme de sondages auprès de 16.000 personnes dans quinze pays. Il ressort, dans le cas de la France, une importante dichotomie entre attentes et réalité au sujet de la retraite, tout comme il existe de grandes disparités entre les hommes et les femmes, que ce soit en termes de perception de la retraite ou de vécu. Les trois quarts des retraités ont constaté une baisse de revenus, et pour 40 % d'entre eux, cette baisse est allée du quart à plus de la moitié des revenus d'activité. Les actifs semblent avoir intégré un recul de l'âge de la retraite à 62 ans, note le document, même si 43 % d'entre eux ignorent quand ils pourront la prendre effectivement. Plus inquiétant, un tiers des personnes en fin de carrière (55-64 ans) pense arrêter de travailler entre 65 et 69 ans. C'est même un actif sur dix qui pense ne jamais se permettre de prendre définitivement sa retraite (17 % chez les personnes divorcées ou séparées et 30 % des actifs en fin de carrière).

A lire aussi