La Réserve fédérale craint le retour du risque déflationniste

le 21/07/2011 L'AGEFI Hebdo

QE3 ?.

Le traditionnel exercice du rapport sur la politique monétaire au Congrès a permis la semaine dernière au président de la Reserve fédérale, Ben Bernanke, d’entretenir l’espoir d’une sortie de la politique monétaire actuelle. Un espoir seulement. Car sur la base des plus récentes données de conjoncture, il a expliqué que la faiblesse de l’activité pourrait durer. Il a rappelé que 8,5 millions d’emplois avaient été supprimés pendant la récession et que, par la suite, l’économie américaine n’en avait créé que 1,7 million. A l’avenir, le risque déflationniste peut « réemerger », a déclaré Ben Bernanke. Et dans ce cas, « un support additionnel » de la politique monétaire sera nécessaire. Plusieurs possibilités s’offrent à la Fed pour assouplir les conditions financières : 1) donner des précisions sur la durée du maintien dans la situation actuelle, par la Fed, du taux des Fed funds et de son bilan, 2) acheter des titres supplémentaires, 3) allonger la maturité moyenne des actifs détenus par la Fed, 4) réduire le taux d’intérêt sur les réserves des banques.

A lire aussi