Sans réserve

le 13/01/2011 L'AGEFI Hebdo

1.000 milliards de dollars en 2006 ; 2.000 milliards en 2009 ; 3.000 milliards au milieu de 2011 : c’est l’évolution des réserves de change de la Chine qui, manifestement, ne connaissent pas la crise. Fin 2010, les réserves chinoises ont atteint 2.850 milliards de dollars, en hausse de 19 % sur l’année. Vu d’Europe, on se dit qu’à ce rythme, la Chine peut acheter des titres de la dette publique des pays périphériques qui ont du mal à trouver preneur sur les marchés, et même plus. Vu des Etats-Unis, on n’en est pas encore là. Pour l’instant, les Américains en sont toujours à s’agacer de voir Pékin amasser autant de réserves en utilisant un yuan largement sous-évalué et inonder l’Amérique de produits « made in China ». Les pressions politiques et les accusations de manipulation du taux de change devraient se faire encore plus violentes. Vu du côté de la Chine communiste, on est manifestement content de participer à l’accumulation du capital mondial.

A lire aussi