La reprise américaine reste modérée

le 02/02/2012 L'AGEFI Hebdo

Bonne figure. Le PIB américain a progressé de 2,8 % en rythme annualisé au quatrième trimestre 2011 (après 1,8 % et 1,3 % au troisième et au deuxième trimestre), soit le rythme le plus rapide depuis le deuxième trimestre 2010, mais légèrement au-dessous du consensus Bloomberg (3 %). La croissance en 2011 s’établit à 1,7 %, contre 3 % en 2010. Le rebond du dernier trimestre s’explique par une reconstitution des stocks des entreprises (1,9 point de pourcentage) - qui n’est que temporaire selon Nigel Gault, d’IHS Global Insight -, une accélération de la consommation des ménages (+2 % après +1,7 % et +0,7 % au troisième et au deuxième trimestre) et de l’investissement résidentiel (+10,9 %). La reprise reste modérée et vulnérable aux coupes budgétaires et à la crise européenne, selon plusieurs économistes. La Réserve fédérale a abaissé sa prévision de croissance pour 2012 à 2,2-2,7 %, contre 2,5-2,9 % précédemment. « Les marchés ne devraient pas être surpris si la Fed, plus tard dans l’année, lance un nouvelle phase d’assouplissement quantitatif si les conditions le justifient », estime Kevin Logan, chez HSBC.

A lire aussi