Le rendement du capital des banques d’investissement va chuter

le 08/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Drastique. La rentabilité des banques d’investissement est menacée par les nouvelles normes de Bâle, les autres règles sur la liquidité, le financement et la compensation de dérivés. Une fois ces règles adoptées, le rendement du capital (RoE) des treize principales banques d’investissement dans le monde passera de 20 % à fin 2010 à 7 %, selon McKinsey. A moins qu’elles prennent des mesures afin d’absorber cette nouvelle donne. En tout état de cause, le cabinet de conseil explique ce repli par la baisse des bénéfices après impôts de quelque 40 milliards de dollars à 30 milliards et par la hausse des exigences de capital Tier one de plus de 400 milliards de dollars. Les activités de taux et de crédits structurés seront les plus affectées, avec un RoE qui pourrait s’effondrer respectivement de 80 % et de 85 %. Si les activités de change et de services aux hedge funds seront un peu moins touchées, leur RoE devrait toutefois être presque divisé par deux. McKinsey estime que certaines des activités les plus pénalisées pourraient être cédées.

A lire aussi