Réarmement

le 15/12/2011 L'AGEFI Hebdo

Le sentiment d’insécurité augmente rapidement depuis deux ans aux Etats-Unis. Le sondage 2011 de Gallup sur le taux de détention d’armes à feu dans la population américaine signale que 47 % des Américains détiennent une arme contre 41 % un an plus tôt. C’est le plus haut niveau depuis 1993. Le plus inquiétant est de voir les populations les moins concernées jusqu’ici par les armes de poing se mettre à en acheter. Si le taux de détention chez les hommes et les républicains demeure stables, il n’en va pas de même chez les femmes dont la possession d’armes s’est accrue de 10 points en un an à 43 %, et chez les démocrates qui sont désormais 40 % à posséder un pistolet ou un fusil (pour 32 % dans l’enquête 2010). De ce sondage, il est très facile de conclure que le sentiment d’insécurité pour ses biens, ses proches et sa personne se développe en parallèle à l’insécurité économique, de l’emploi, des revenus et du patrimoine. S’armer ou la réponse individuelle de l’autodéfense pour affronter une crise sociale globale.

A lire aussi