Le quart des encours de l’assurance-vie dans les mains de 1 % des ménages

le 26/01/2012 L'AGEFI Hebdo

Monopole. 20 millions de contrats pour 17 millions de ménages, 35 % de leur épargne financière pour un encours de 1.370 milliards d’euros, l’assurance-vie est le support numéro un de l’épargne des Français, rappelle un rapport de la Cour des comptes. Si plus de 40 % des ménages ont souscrit un contrat, l’assurance-vie montre une forte concentration. Le top 1 % des ménages les plus aisés détient plus du quart des encours, et le dernier décile en concentre les deux tiers. La Cour des comptes critique la priorité donnée par l’Etat au financement de l’économie au motif que « la réglementation européenne interdit d’orienter les placements des assureurs ». Il serait préférable de satisfaire les besoins d’épargne à long terme des Français. Est aussi critiquée l’enveloppe fiscale avec un barème fiscal des rentes viagères obsolète, n’incitant pas à la sortie en rente, et une définition de la durée des contrats inefficace. La cour émet quinze recommandations pour rationaliser la dépense fiscale (mieux inciter à la détention dans la durée) et améliorer la protection de l’épargnant.

A lire aussi