Qu'est-ce-qu'un produit complexe ?

le 08/03/2012 L'AGEFI Hebdo

Schématiquement, un produit complexe est un instrument dont la valorisation ne découle pas d’un prix de marché mais d’une modélisation. « La classification des produits financiers est celle opérée par la norme comptable IFRS 7, explique Samuel Feron, directeur financial services industry chez Deloitte. Elle distingue trois types d’instruments financiers en fonction de la disponibilité et de la liquidité des éléments de valorisation. Le premier niveau se caractérise par un prix disponible directement (prix de marché) et une liquidité suffisante. La deuxième regroupe les produits qui peuvent être valorisés par un modèle standard et des données cotées. C’est par exemple le cas d’un ‘swap’ de taux pour lequel la valorisation se fait à partir de la courbe des taux. Enfin, le dernier niveau concerne les produits pour lesquels la valorisation nécessite des données non observables, comme une corrélation entre deux sous-jacents qu’il sera donc nécessaire d’estimer. » La frontière entre les deux derniers niveaux n’est pas toujours nette. D’un point de vue pratique, les problématiques de valorisation se rapportent en général à deux catégories d’instruments. « Sont concernés les produits structurés (sous forme d’obligation mais comprenant des composantes complexes, c’est-à-dire des options sur matières premières, paniers d’actions, crédit, change…) et les produits OTC (‘swaps’, options) négociés de gré à gré, relève Laurent Thuillier, directeur de l’asset servicing chez SGSS. Ce sont des produits où il y a historiquement une asymétrie d’information entre le ‘sell-side’ (les banques d’investissement qui les confectionnent et les vendent) et le ‘buy-side’ qui les achète. »

A lire aussi