Commercial & marketing

Le Qatar s’intéresse à l’« impact investing »

le 07/11/2013 L'AGEFI Hebdo

Lissage. Le Qatar soigne son image. Le riche émirat ciblerait désormais des investissements dans des projets avec des objectifs sociaux ou environnementaux, selon le Financial Times. Son fonds souverain, le Qatar Investment Authority’s (QIA), dont l’encours s’élève à 100 milliards de dollars, chercherait ainsi à adoucir une image d'acquéreur agressif d'actifs de premier plan, comme cela avait été le cas avec le rachat des magasins Harrod’s en 2010 pour 1,5 milliard de livres. Le bras financier de QIA a par exemple fait un investissement initial d'environ 400.000 dollars pour améliorer la chaîne d'approvisionnement de l'agriculture en Afrique de l'Est. Mais les investissements dans l'impact investing, dont l’objectif est de générer des rendements proches de ceux du private equity tout en améliorant l’empreinte en matière sociale et environnementale, devraient rester limités en comparaison des 30 à 40 milliards de dollars que Qatar Holding veut investir au total chaque année.

A lire aussi